Dimanche 21 juillet 2024

Le dernier Boeing 747 a quitté l'usine d'Everett

Le dernier Boeing 747 a quitté l'usine de gros-porteurs de la société ce 6 décembre avant sa livraison à « Atlas Air » au début de 2023.

"Depuis plus d'un demi-siècle, des dizaines de milliers d'employés dévoués de Boeing ont conçu et construit ce magnifique avion qui a véritablement changé le monde. Nous sommes fiers que cet avion continue de voler à travers le monde pendant des années", a déclaré Kim Smith, vice-président et directeur général de Boeing, programmes 747 et 767.

Le 747 a joué un rôle clé dans l'histoire du leadership aéronautique de Boeing. La production du 747, le premier avion bicouloir au monde, a commencé en 1967 et a duré 54 ans, au cours desquels un total de 1 574 avions ont été construits. Avec ses 76,2 mètres, le 747-8 est le plus long avion commercial en service. À sa vitesse de croisière, le 747-8 parcourt à peu près la longueur de trois terrains de football par seconde.

Le dernier avion est un 747-8 Freighter (Cargo). Ce modèle a une charge utile de 133,1 tonnes, suffisante pour transporter 10 699 lingots d'or massif ou environ 19 millions de balles de ping-pong ou de golf.

Le dernier 747-8 Freighter sera livré à Atlas Air début 2023 - Photo : Paul Weatherman

Le Boeing 747, l’avion de tous les superlatifs

Le B 747, cet appareil mythique, aux formes reconnaissables entre toutes, soufflait ses cinquante bougies en 2019. Il a décollé pour la première fois le 9 février 1969 et a transporté depuis son inauguration commerciale près de 4 milliards de passagers sur 77,8 milliards de kilomètres. Sorti des usines de Boeing de Seattle à la fin des années 60, le B 747, également appelé « Jumbo Jet » avait pour vocation de multiplier par 2,5 les capacités du 707, le premier avion à réaction dominant le marché des vols commerciaux à l’époque.

Le 747 a transformé le voyage mondial après son entrée en service en 1970 - © Boeing

Un projet titanesque

Le grand oiseau a nécessité la construction d’une usine d’assemblage de 200 millions de mètres cubes, ce qui en faisait le plus grand site (en volume) de l’époque. Le fuselage du premier 747 à sortir de chaîne mesurait 69 mètres de long. La queue (empennage) était aussi haute qu’un immeuble de six étages. La surface totale des ailes dépassait largement la surface d’un terrain de basket. L’usine a employé des milliers personnes pour produire à l’époque ce qui était le plus gros avion civil au monde. Le délai de fabrication était de 16 mois.
Il a détenu le record de « capacité passagers » jusqu'à l'arrivée de l'Airbus A380. Le 747-400 peut transporter jusqu’à 580 personnes. À ce jour, plus de 1 548 appareils ont été livrés dans leurs différentes versions dont près de 500 sont encore en service. Le tout dernier en date est une version modernisée baptisée 747-8.

Aujourd'hui, on lui préfère l’Airbus, le Triple 7 ou le Dreamliner

Même s'ils sont toujours opérationnels, surtout dans leur configuration cargo, les 747 cèdent petit à petit la place. Les compagnies lui préfèrent désormais les Airbus A330 et A350 ou les Boeing 777 et 787 moins gros, biréacteurs et plus économes, répondant aux critères ETOPS (Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards). Ces normes qui autorisent les biréacteurs les plus modernes à évoluer de plus en plus loin en raison de la fiabilité démontrée de leurs réacteurs à emprunter des routes aériennes comportant des secteurs à plus d'une heure d'un aéroport de secours. Cette concurrence frappe également son successeur désigné, l’Airbus A380.

Si le 747 a battu tous les records en son temps, il détient aussi celui de la plus terrible catastrophe aérienne. Le 27 mars 1977, sur l'aéroport Los Rodeos de Tenerife aux Iles Canaries, deux Jumbos (un 747-200 de la KLM et un 747-100 de la Pan Am) se percutaient au sol faisant 583 morts.

Quelques chiffres

Longueur : 70,6 m
Envergure : 64,4 m
Surface alaire : 560 m2
Hauteur : 19,4 m
Vitesse de croisière : jusqu'à 920 km/h
Distance franchissable intercontinentale de 13 450 km

Marc Smits